Jump to content

laurent

Administrators
  • Content Count

    55
  • Joined

  • Days Won

    1

Everything posted by laurent

  1. Plusieurs propriétaires signalent une altération de la peinture en bas de leur véhicule, particulièrement suite à cet hiver. Afin d'Avoir une idée de la proportion de véhicules touchés, merci de compléter ce simple questionnaire.
  2. Si vous souhaitez acheter une Tesla Model 3, vous aviez déjà droit au rabais provincial du Québec de 8000$. Mais depuis plusieurs semaines, le fédéral avait lui aussi présenté son nouvel incitatif de 5000$. Malheureusement, pour y avoir accès il faut que le véhicule zéro émission ait un modèle de base à un prix de détail suggéré par le constructeur (PDSC) de moins de 45 000 $. La model 3 de base était proposée au Canada à 47 600$, soit 2600$ de trop. Alors que plusieurs VÉ se qualifiaient, comme la Bolt, la Leaf, ou la Ioniq, l'écart de prix se creusait avec la Model 3. Certains constructeurs avaient prit l'initiative de baisser sensiblement leurs prix de base pour faire passer leurs modèles dans les critères. Nous n'avions aucunes nouvelles de la part de Tesla quant à sont intention d'offrir une version à moins de 45 000$... Jusqu'à ce jour, le 1er mai 2019, date d'entrée en vigueur du programme iVZE. Surprise! Voici pourquoi je parle de coup de maître : Tesla a attendu le 1er mai, date d'entrée en vigueur du programme, ce qui a permis de ne pas affecter négativement ses ventes en cours en raison de l'attente de cette date; Dans les critères de cet incitatif il est précisé que le 5000$ est également attribué aux déclinaisons du même modèle en dessous de 55 000$. La Model 3 SR+ vient donc d'entrer dans le programme et bénéficie implicitement du rabais; Tesla a transformé la SR 350km à 47 600$ en SR à 150km au prix de 44 999$. Sur les réseaux sociaux beaucoup se sont dit frustrés car personne ne veut d'une auto à 150km d'autonomie. Ça tombe bien car Tesla n'a pas trop d'intérêt de vous la vendre, leur stratégie est de vous inciter à acheter la SR+ sur laquelle ils ont une meilleure marge de profits et qui en offre beaucoup plus pour son argent. Ajouter à cela que du même coup, Tesla élimine la SR 350km qu'ils ne sont pas encore en mesure d'offrir faute de marge de rentabilité. Les seules SR déjà livrées sont des SR+ avec une limitation logicielle de la batterie à 350km. L'intérieur livré était celui de la SR+ pour le même prix que l'intérieur de base qui n'existe pas. Vous l'avez compris, Tesla n'est pas un constructeur automobile comme les autres, d'ailleurs sur certains aspects je me demande s'ils sont vraiment ce qu'on peut appeler un constructeur automobile, mais ça c'est une autre histoire. En attendant, si vous voulez mon avis, je vous suggère de vous précipiter sur l'offre de la Tesla 3 SR+ actuelle, car vous allez recevoir 13 000$ de rabais. Ces rabais sont directement dépendant des gouvernements en place et comme vous les savez, les élections fédérales sont cet automne... La Model 3 SR+ est un véhicule de toute beauté avec son toit vitré, son intérieur de qualité et ses performances hors du commun. Accès au réseau Supercharger, accélérations, mises à jour automatiques, autopilot, etc. À ce prix, considérant l'absence d'entretien et les économies d'essence, un simple calcul comptable va vous confirmer que sur une durée de vie de 8 ans vous allez vous gâter pour moins cher qu'une Honda Civic + l'essence + l'entretien sur la même période, on parle alors du terme latin "no-brainer". [MÀJ 13:13] Selon une source de chez Tesla, l'autonomie du nouveau Model 3 de base (Standard Range - SR) de 150 km ne POURRA PAS être augmentée dans le futur. Rappelons que Tesla avait déjà joué dans les prix en Allemagne avec le Model S en supprimant des options de base pour se qualifier, cela lui a valu des réprimandes et même un recours du gouvernement afin de rembourser l'incitatif perçu. Donc l'engagement actuel de Tesla avec le gouvernement du Canada est que le Model 3 à 44 999$ soit réellement vendu. La question qui tue : Qui va acheter un Model 3 à 150km au prix de 44 999$ (non augmentable) alors que pour 5000$ de plus la SR+ offre 386km, soit plus du double d'autonomie ? Aussi, dernière chose, si vous passez votre commande avant le 28 mai, vous bénéficiez de 7500km de Supercharger gratuit en utilisant mon code de référence : http://ts.la/laurent9101
  3. Tesla en tête des ventes de VÉs aux USA Source : https://insideevs.com/monthly-plug-in-sales-scorecard/
  4. Les visionnaires de l'énergie propre soutiennent depuis longtemps que le monde a besoin d'une meilleure batterie capable de vendre les voitures électriques aux consommateurs sceptiques, et d'avoir un réseau électrique avec des énergies renouvelables. Et pourtant, la batterie de l'avenir - du moins pour la prochaine décennie - sera presque certainement la batterie du passé. L'humble batterie lithium-ion a acquis une telle avance sur le marché que les technologies concurrentes peuvent avoir du mal à rattraper son retard. Cette avance ne fera que s’élargir avec la vague de nouvelles usines de lithium-ion prévues dans les cinq prochaines années. Les batteries provenant de nouvelles usines en Chine, aux États-Unis, en Thaïlande et ailleurs vont continuer à faire baisser les prix, qui ont déjà chuté de 85% depuis 2010. Et les milliards dépensés dans les usines vont constituer un puissante incitatif pour le secteur pour continuer de peaufiner la technologie lithium-ion, l’améliorant petit à petit, plutôt que d’adopter autre chose. De nombreuses startups se concentrent maintenant sur la mise à niveau des batteries lithium-ion plutôt que sur la concurrence. «Nous ne pensons pas que l'ion lithium va être perturbé», a déclaré Erik Terjesen, directeur principal des licences et de la stratégie chez Ionic Materials Inc. La société de Terjesen, dans le Massachusetts, est l'une des nombreuses entreprises qui tentent de perfectionner les batteries à semi-conducteurs, souvent présentées comme telles. le successeur probable d'ion lithium. Les piles à semi-conducteurs promettent, entre autres choses, de retirer le liquide inflammable qui peut occasionner l’incendie occasionnel des piles au lithium dans les ordinateurs portables et les voitures. Mais Ionic n’essaye pas de remplacer le lithium ion. Au lieu de cela, la société a conçu son électrolyte polymère pour fonctionner à l'intérieur de batteries existantes. Cela signifie que toutes ces nouvelles usines peuvent l'utiliser sans acheter de nouveaux équipements coûteux. "Nous ne croyons pas, compte tenu de tous les investissements dans le lithium ion, que les gens vont jeter cela par la fenêtre et recommencer à zéro", a déclaré Terjesen. Inventée par un chercheur d'Exxon Mobil Corp. dans les années 1970 et commercialisée par Sony en 1991, la technologie lithium-ion rechargeable existe depuis des décennies. La batterie de base fonctionne en envoyant des atomes de lithium chargés, ou des ions, à travers une substance électrolytique liquide, en faisant la navette entre une cathode positive et une anode négative. Bricoler avec différents matériaux dans la cathode - cobalt, nickel et manganèse - a augmenté la quantité d’énergie des piles. Ce qui a commencé dans l'électronique grand public, comme les téléphones sans fil, se retrouve maintenant dans les voitures électriques et est connecté au réseau électrique. «C’est une technologie très polyvalente qui permet donc, chaque fois que cela devient meilleur marché, d’accroître la demande», a déclaré Logan Goldie-Scot, responsable de la recherche sur le stockage de l’énergie à BloombergNEF. Les prix des packs de batteries lithium-ion, qui ont atteint en moyenne 1 160 dollars le kilowatt heure en 2010, ont atteint 176 dollars le kWh l'année dernière et pourraient tomber sous la barre des 100 dollars en 2024, selon BloombergNEF. La baisse continue des prix, combinée à l'amélioration des performances, ouvrira probablement de nouveaux marchés. Tout le monde n'est pas convaincu que le lithium-ion peut tout faire. Certains grands constructeurs automobiles recherchent une technologie révolutionnaire qui permettra aux véhicules électriques à longue portée, capables de parcourir peut-être 500 miles, de convaincre les consommateurs réticents de ne pas manquer de puissance sur la route. Toyota Motor Corp., par exemple, dispose de beaucoup plus de brevets et de demandes de brevets pour les batteries à semi-conducteurs que toute autre société et investit 13,9 milliards de dollars dans ses activités de fabrication de batteries. La nécessité de stocker de l'énergie renouvelable en vrac pourrait nécessiter des technologies de batterie alternatives. Bien que des entreprises telles que Tesla Inc. et Dynegy Inc. aient déjà commencé à brancher des batteries lithium-ion au réseau, les installations fournissent généralement de l'électricité pendant seulement quatre heures. Dans une interview accordée à Bloomberg en février, l’ancien secrétaire américain à l’Energie, Ernest Moniz, a déclaré que ce type de stockage de l’énergie à court terme ne contribuerait pas à intégrer de grandes quantités d’énergie renouvelable. "Cela ne va pas durer un jour, une semaine, un mois, une saison", a déclaré Moniz, qui a récemment co-rédigé un rapport appelant à davantage d'investissements dans la recherche dans les batteries. "C’est la raison pour laquelle vous avez besoin d’approches différentes." Beaucoup d'alternatives, des volants aux piles à courant continu, n'ont pas réussi à s'imposer, tandis que le marché devient de plus en plus confortable avec le lithium ion. Primus Power of California, par exemple, propose une batterie à décharge capable de produire 25 kilowatts d'électricité pendant cinq heures, et le chef de la direction, Tom Stepien, a déclaré que les améliorations apportées à la conception actuelle pourraient porter la production à sept ou huit heures. Les batteries Flow pompent des électrolytes liquides à travers les cellules de la batterie lorsque l’électricité est nécessaire. «Le lithium est un sprinter», a-t-il déclaré. «Flow est un coureur de marathon.» Mais Stepien reconnaît la difficulté de convaincre les clients potentiels de parier sur une technologie moins familière. Primus a déployé 30 de ses systèmes à ce jour, principalement au cours des trois dernières années. "Le lithium est plus rentable, à la mode, ce que tout le monde va faire aujourd'hui - bien sûr", a déclaré Stepien. Ce pouvoir restant a attiré des entrepreneurs qui ont insisté sur le fait que les batteries lithium-ion pouvaient encore être grandement améliorées, et pas seulement en gains supplémentaires. La poudre dans les mains de Gene Berdichevsky ressemble à de la poussière de charbon de bois. Mais cela pourrait augmenter de 20% ou plus le stockage d'énergie d'une batterie lithium-ion, selon Berdichevsky, cofondateur et directeur général de Sila Nanotechnologies. «Je pense que le lithium ion peut absolument dominer tout le stockage, mais vous devez vraiment vous lancer dans de nouvelles chimies pour le faire», a-t-il déclaré lors d'une visite au siège de Sila dans la région de San Francisco, où une nouvelle Tesla sur le parking arbore [cœur] Li-ion ”plaque d'immatriculation. La poudre à base de silicium de Sila peut être transformée en anode. Au niveau atomique, le silicium peut contenir plus de lithium que le carbone contenu dans le graphite, le matériau d'anode le plus courant, ce qui signifie que les batteries utilisant le produit Sila peuvent stocker plus d'énergie. La société a collecté environ 125 millions de dollars à ce jour et a formé un partenariat avec le groupe BMW pour développer cette technologie. Berdichevsky a déclaré que tout concurrent proposant une architecture de batterie radicalement différente aura du mal à pénétrer le marché, car les fabricants de batteries construisent leurs usines et les prix continuent de baisser. Sous l'impulsion de la production croissante de voitures électriques, la capacité de fabrication de batteries lithium-ion dans le monde a presque triplé ces cinq dernières années, selon les données de BloombergNEF. La capacité est maintenant de 302,2 gigawatts / heure et des centrales produisant 603,8 GWh supplémentaires devraient ouvrir au cours des cinq prochaines années. "L'ancienneté de l'échelle de fabrication est incroyable, et je pense que les gens l'ignorent", a déclaré Berdichevsky. «C’est beaucoup d’investissement et nous pouvons utiliser ces rails. Et tous ceux qui peuvent utiliser ces rails ont un avenir plus prometteur que ceux qui disent: «Nous allons complètement changer les rails». Traduction du texte original Battery Reality: There’s Nothing Better Than Lithium-Ion Coming Soon
  5. Vous avez entendu l’histoire: Échangez votre vieux moteur à combustion interne contre un moteur électrique et changez le monde. Il s'avère que c'est plus compliqué que ça. Tandis que conduire une voiture électrique réduit généralement les émissions, la construction d’une voiture consomme beaucoup plus d’énergie que celle d’un véhicule à essence ordinaire. Il est coûteux, du point de vue énergétique, d’acquérir et de traiter le lithium pour les batteries et de créer des matériaux légers et complexes, tels que la fibre de carbone, qui aident les véhicules électriques à étendre leur autonomie. Une analyse de l’organisation de défense des droits scientifiques Union of Concerned Scientists a révélé que la fabrication d’un véhicule électrique produit environ 15 à 68% d’émissions supplémentaires en plus, en fonction de la taille du véhicule et de la capacité de sa batterie. Cette même étude a révélé que les véhicules électriques compensaient la disparité des émissions une fois qu'ils étaient sur la route, mais les entreprises - et les éco-gardiens - sont impatients de combler cet écart. C'est pourquoi Audi revendique les progrès de son nouveau site de SUV électrique E-Tron à Bruxelles, en Belgique: la première usine de production de véhicules électriques haut de gamme haut de gamme certifiés neutres en carbone par la Commission européenne. L'E-tron a été lancé en production à grande échelle là-bas en septembre dernier. "La réponse était évidente: pour commencer, minimisez l'énergie consommée et utilisez différents types de production d'énergie", a déclaré Patrick Danau, directeur de la production, de la technologie et de la logistique de l'usine, lors d'une visite guidée de l'usine de 540 000 mètres carrés. Mars. Autour de lui, des plates-formes mobiles détectant des obstacles autonomes déplaçaient des pièces autour des centres tentaculaires. (À un moment donné, deux d'entre eux se sont heurtés. L'usine est toujours en train de régler ses problèmes.) De nombreuses batteries de robots ont assemblé des batteries, des pièces soudées et des châssis de véhicules pirouettés dans les airs, donnant ainsi aux ouvriers des véhicules un accès aux véhicules électriques en cours. comme ils passaient de poste en poste. Les travailleurs d'Audi assemblent le bloc-batterie de l'E-tron. La société est le seul fabricant de véhicules électriques au monde à assembler ses batteries sous le même toit que la voiture elle-même. ERIC ADAMS La première étape en matière d'écologisation pour Audi, qui appartient à Volkswagen, a débuté avec le bâtiment lui-même, alors qu'elle se préparait à convertir une usine d'assemblage de berline compacte A1 en une installation équipée pour construire l'E-tron. Elle a installé sur le toit une ferme photovoltaïque de 37 000 mètres carrés, produisant 3 000 mégawattheures d'électricité par an. Cela permet au complexe d'économiser 700 tonnes de CO ~ 2 ~, soit l'équivalent de la consommation annuelle d'énergie d'environ 85 maisons. Les cellules solaires recouvrent presque les multiples structures de l’installation et réduisent la consommation totale d’électricité de la centrale de 95%. L’usine réduit également sa consommation d’électricité en utilisant des échangeurs de chaleur à haute efficacité pour contrôler la température de différentes zones de l’usine, ce qui, selon Audi, lui évite d’émettre 4 000 tonnes supplémentaires de CO ~ 2 ~ par an. Audi est également le seul fabricant de véhicules électriques au monde à assembler ses batteries sous le même toit que la voiture elle-même, ce qui, selon Danau, aide le constructeur à accroître son efficacité et à contrôler la qualité de ses batteries. (Les cellules elles-mêmes proviennent de LG, mais la conception et l'assemblage des modules actuels sont uniquement un effort d'Audi.) Le constructeur automobile dit qu'il trouve le reste de ses économies de carbone en faisant des choix environnementaux quand il le peut. Par exemple, elle achète des crédits de carbone pour compenser des pratiques moins savoureuses mais nécessaires, telles que l’incinération de solvants usés à partir du processus de la chaîne de montage. Il utilise également du biogaz pour chauffer l'installation. Bien sûr, rien de tout cela n’est bon marché. «C’est un investissement, mais si vous envisagez une perspective tous les cinq ou dix ans, cela devient une solution viable», a déclaré Bram Schot, PDG d’Audi. "C’est aussi une question de conviction. Voulez-vous faire cela, oui ou non?" Il n’est pas clair si d’autres marques du groupe Volkswagen, notamment Porsche, Bentley, Lamborghini et Seat, suivront l’avance verte d’Audi sur les voitures électriques. Ils sont motivés: toute la société a été touchée par les conséquences du scandale mondial Dieselgate, après avoir été surprise à tricher aux tests d'émissions de véhicules. Le scandale (et les règlements juridiques qui ont suivi) ont été d’importants facteurs de motivation pour le développement du véhicule électrique de VW. Et depuis lors, la société s’est engagée à rendre ses installations de production neutres en carbone d’ici 2030, même si elle y fabrique des moteurs à combustion interne. VW a déclaré que l'usine de Stuttgart devrait commencer à produire des Porsche Taycans 100% électriques d'ici la fin de l'année sera neutre en carbone, mais ne donnera pas plus de détails à ce sujet. Si la société peut continuer à progresser dans la fabrication de véhicules électriques, elle pourrait donner un autre feu vert aux voitures respectueuses de la planète. Traduction française de l'article de Wired : AUDI'S NEW ELECTRIC CAR FACTORY GOES GREEN Les cellules solaires recouvrent presque la totalité des multiples structures de l’installation et réduisent la consommation totale d’électricité de celle-ci de 95 %. Photo : ERIC ADAMS
  6. L'annonce de la version 3 des Superchargers de Tesla est passée inaperçue pour le commun des mortels, mais ceux qui sont déjà propriétaires d'une Tesla savent ce que ça signifie. Elle ajoute une pierre à l'édifice Tesla. Tesla a réglé depuis longtemps les 2 problèmes liés à la voiture électrique, l'autonomie limitée et la durée de recharge. Actuellement, c'est la seule marque de voitures électriques qui permet de faire de la longue distance sans aucune planification, vous pouvez remercier l'époustouflante intégration du réseau de Superchargers au sein de l'interface de l'auto, et la densité du réseau existant. Se rendre du Québec en Floride est rendu d'un banal que ce n'est même plus la peine d'en parler. Non content de cette prouesse, Tesla qui a déployé des milliers de stations ultra-rapides à travers tout le continent Nord Américain, annonce la mise à jour de l'ensemble de son réseau pour permettre de plus que doubler la vitesse de recharge de ses véhicules déjà en en circulation. 1600km d'autonomie par heure de charge (en pointe), cela signifie que vous allez pouvoir parcourir plus de 400km en vous rechargeant moins de 30 min lors de vos longs parcours. Imaginez que vous achetez un véhicule qui va se bonifier avec le temps, c'est un peu l'inverse de ce à quoi nous avait habitué l'industrie automobile au cours des 80 dernières années. Alors que Tesla était déjà le seul fabricant de véhicules électriques avec un réseau aussi performant, il vient maintenant de creuser encore plus l'écart avec tous les autres fabricants qui continuent également à fabriquer et vendre des autos au pétrole.
  7. En Amérique du Nord, Spotify n'est pas intégré dans le système de divertissement de Tesla.
  8. 483km d'autonomie (Long Range) 64 000 CAD La production ne commence qu'à la fin de l'année 2020
  9. 1 million de véhicules auront été fabriqués d'ici 12 mois, soit 500 000 de plus qu'aujourd'hui selon Elon Musk.
  10. Introduction avec un rappel historique de la mise en marché du premier VÉ de Tesla
  11. Il n'y a aucune différence, c'est juste la traduction française qui n'est pas exacte, le site en anglais utilise le même terme pour les 2 options d'intérieur. Model 3 avec batterie à autonomie standard ou moyenne – 8 ans ou 160 000 km, selon la première éventualité, avec rétention minimale de 70 % de la capacité de la batterie au cours de la période de garantie. Model 3 avec batterie à longue autonomie – 8 ans ou 192 000 km, selon la première éventualité, avec rétention minimale de 70 % de la capacité de la batterie au cours de la période de garantie. J’ai passé ma commande pour une Model 3. Quelle est la prochaine étape? Une fois votre commande passée, complétez les étapes nécessaires à la préparation en vue de la livraison : Connectez-vous à votre compte Tesla afin de remplir votre profil de livraison. Les renseignements qu’il contient comprennent le choix du lieu de la livraison, le téléchargement de la documentation et des renseignements d’immatriculation, de même que la confirmation de votre véhicule d’échange et de vos préférences en matière de paiement. Remarque : Assurez-vous de faire votre demande de financement auprès de Tesla dans les 30 jours de votre date de livraison prévue, si vous choisissez cette option. Préparez-vous en vue de la recharge à la maison en consultant les options offertes, et trouvez un électricien pour vous aider à effectuer l’installation. Téléchargez l’application mobile de Tesla pour en savoir plus à propos de votre véhicule et vous aider à vous préparer en vue de sa livraison.
  12. Bonne nouvelle, selon le blogue roulezelectrique.com, le fédéral annoncerait un rabais ou un crédit d’impôt fédéral de $4000 à $5000 à l’achat d’un véhicule électrique lors du dépôt du budget fédéral la semaine prochaine. Celui-ci s'ajouterais donc au 8000$ déjà offert au Québec.
  13. C'est la semaine des présentations, après le Model Y ce jeudi, c'est une autre voiture électrique qui va être annoncée le 18 mars par ce fabricant historique avec sa célèbre Karma (Hybride rechargeable), et qui a toujours voulu talonner Tesla depuis plus de 10 ans, voici l'annonce sur twitter :
  14. Absolument, c'est un récepteur AM FM standard. Par contre il n'y a pas de lecteur de cassettes.
×
×
  • Create New...